simplicité, porosité et flexibilité

construction de 24 logements à brest
construction de logements neufs à brest
logements neufs à brest
immeubles neufs à brest
plan pour des immeubles à brest
plan de logements neufs à brest
  • Projet :

    Construction de 24 logements

  • Maître d'ouvrage :

    BMH Brest Métropole Habitat

  • Lieu :

    Brest - 29200

  • Année :

    2016

  • Mission :

    Concours

  • Surface plancher :

    1 621m²

  • Coût du projet :

    2 2263 000€ HT

  • Etat :

    Non lauréat

  • Maitre d'oeuvre :

    Trace et Associés (architecte mandataire)

  • Cotraitants :

    SOFRESID, Racine Carrée, Cabinet Ollivier, Laure Planchais (paysagiste)

  • Programme :

    Construction d'un restaurant, réhabilitation d'une maison d'habitation en 3 logements sociaux, aménagement d'un espace public

  • Labellisation :

    RT 2012

  • Images :

    Trace et Associés

Enjeux : 
Le projet de construction de huit Maisons individuelles groupées et seize logements collectifs intermédiaires de Brest Métropole Habitat se situe à Brest, dans la ZAC de "Messioual 3". Concevoir un projet au sein d’un futur lotissement n’est pas chose aisée. Ceci ne tient pas au fait de développer un programme courant de logements T2, T et T4. La problématique réside dans le fait qu’il n’existe pas, par essence, de bâti construit auquel se raccrocher, se confronter, avec qui dialoguer. A cela s’ajoute que, bien que le règlement de lotissement tende vers une certaine homogénéité des constructions, la réalité des réalisations se révèle souvent être une simple juxtaposition de projets individuels sans franche cohérence. Dans un tel cadre et face à une telle problématique nous avons choisi d’élaborer un projet selon trois axes : simplicité, porosité et flexibilité. Ces concepts ne sont pas pour autant distincts. Ils se complètent, se répondent pour former un tout cohérent qui aura le mérite de s’articuler avec les futures constructions de l’ensemble.

Intentions : 
Les maisons individuelles de type 4 sont alignées en partie nord du terrain et s’ouvrent sur des jardins individuels au sud. Les logements intermédiaires de type 2, 3 et 4 se développent dans la seconde bande de terrain en deux volumes perpendiculaires entre eux, permettant de distinguer des espaces paysagers. Ici, les projets utilisent trois matériaux : enduit blanc, lames bois et des éléments de serrurerie en acier laqué. Le projet tend vers trois intentions distinctes mais complémentaires. Dans un premier temps, la simplicité, une architecture sobre et modeste permettant de lire clairement les volumes et de comprendre immédiatement les fonctions. Ensuite, la porosité, afin de créer un ensemble connecté au reste du lotissement et d’éviter que le projet paraisse construit en autonomie et détaché du reste de son environnement. Les sentiers, places, jardins et les passages ménagés dans le projet tendent à inciter les gens à le traverser. Pour finir, la troisième notion est la flexibilité. La simplicité des constructions, avec une largeur constante appliquée aux trois types et la superposition des gaines techniques, permet d’intervertir les typologies rendant possible l’évolution de ce projet au regard d’un programme qui viendra s’affiner.

trace et associés - brest nantes paris