jumelage

logements intermediaires à plogonnec
logements intermediaires
architecture de logements intermediaires
vue aérienne de logements intermediaires
plan de logements intermediaires
  • Projet :

    Logements intermédiaires à Plogonnec

  • Maître d'ouvrage :

    Finistère Habitat

  • Lieu :

    Plogonnec - 29180

  • Année :

    2019

  • Mission :

    Base

  • Surface plancher :

    785m²

  • Coût du projet :

    1 050 000€ HT

  • Etat :

    Etude en cours

  • Maitre d'oeuvre :

    Trace et Associés (architecte mandataire)

  • Cotraitants :

    Armor Economie

  • Programme :

    Construction de 12 logements intermédiaires

  • Labellisation :

    RT 2012

  • Images :

    Trace et Associés

Enjeux : 
Le projet se situe à Plogonnec, dans le Sud Finistère. Aussi, le terrain en question se trouve en plein centre de la commune. Le maitre d’ouvrage souhaite ici bâtir des logements intermédiaires. La parcelle est de forme trapézoïdale et donne au Nord, sur un parking, tandis qu’au Sud, elle s’ouvre sur une petite zone artisanale. L’enjeu est donc d’offrir aux futurs logements, à la fois une bonne orientation, mais également une vue agréable sur l’extérieur.

Intentions : 
Renoncer à l’orientation Sud n’était pas envisageable. Aussi et afin d’allier confort thermique et confort visuel, nous avons choisi de redessiner la forme de la parcelle. En effet, en choisissant de construire sur un terrain rectangulaire et tout en longueur, cela laisse en partie sud un confortable espace à végétaliser pour se mettre à distance de la zone artisanale et ainsi offrir le maximum de confort aux futurs usagers. Dans un souci de préservation des intimités, les douze logements sont répartis en 3 modules distincts, ce qui renforce l’idée qu’ici tout ou presque nous rappelle la maison individuelle. Chacun des douze logements bénéficient d’un jardin privatif ou d’un balcon ainsi que d’un cellier extérieur. La forme des constructions est volontairement traditionnelle, pour s’inscrire dans le cadre environnant. Ainsi, les toitures sont à deux pans d’ardoises, tandis que la majorité des façades sont en enduit blanc. Seuls les pignons, qui ici sont traités comme façades principales, sont habillés de bardage bois, afin d’offrir une certaine modernité à l’ensemble.

trace et associés - brest nantes paris