dans la clairière

construction de logements collectifs au relecq kerhuon
construction de logements collectifs
logements collectifs en finistere
logements en finistere
entrée design
architecture de logements collectifs
vue terrasse d'un logement en bois
  • Projet :

    Construction de logements collectifs

  • Maître d'ouvrage :

    Aiguillon Constructions

  • Lieu :

    Le Relecq Kerhuon - 29 480

  • Année :

    2013

  • Mission :

    BASE

  • Surface plancher :

    2 600m²

  • Coût du projet :

    2 626 000€ HT

  • Etat :

    Livré

  • Maitre d'oeuvre :

    Trace et Associés (architecte mandataire)

  • MOE :

    Secoba (bet structure) / Atis (bet fluides) / Ingetec (MOE) / Leclerc (VRD)

  • Programme :

    Construction de 45 logements collecifs répartis en 4 bâtiments.

  • Labellisation :

    RT 2005 + BBC

  • Images :

    Mathieu Le Gall

Enjeux : 
Le terrain d’assiette du projet constitue une sorte de clairière bordée de hauts arbres, installé entre un boulevard et un manoir inscrit au titre des bâtiments historiques. Invisible depuis la rue, le terrain devra accueillir 45 logements collectifs ainsi que des garages et locaux vélos. Les enjeux du projet sont donc très clairs : comment densifier une parcelle vierge de toute construction, tout en préservant la nature luxuriante des lieux.

Intentions : 
Afin de répondre à la programmation, le choix a été fait de répartir les 45 logements dans 4 immeubles, organisés et orientés de manière à bénéficier de la meilleure exposition possible (label BBC). A l’entrée, le plus grand immeuble est implanté perpendiculairement à la rue et bordée par une rangée de garages. Parallèlement, deux immeubles identiques font face à l’ouest et bénéficient d’une large vue dégagée sur le jardin. Au sud, le dernier bâtiment ferme une placette. Les parkings arborés desservent les immeubles. Les bâtiments se présentent sous une forme compacte, largement ouverte au sud ou à l’ouest. Les salons se prolongent sur l’extérieur en terrasses au rez-de-chaussée et en balcons dans les étages. Ces espaces extérieurs sont séparés par des claustras de bois posés à la verticale qui assurent une intimité aux espaces extérieurs et confèrent à l’ensemble une lointaine allure de cabane perchée dans les arbres.

trace et associés - brest nantes paris